Nicolas MARTIN

La volonté de réfection de la route d’Obourg

Le sujet de l’état de la route d’Obourg inquiète de nombreux riverains, compte tenu des désagréments importants qu'il provoque. Le ballet incessant de camions empruntant cette route pour se rendre aux cimenteries d'Obourg entraîne en effet une usure importante de la chaussée, qui était autrefois gérée par la Province de Hainaut et qui est, aujourd’hui, une voirie régionale. La Ville de Mons ne peut donc agir directement sur cette chaussée, mais doit en faire la demande à la Région wallonne.

 

Cette situation est plus que problématique pour les riverains de cette chaussée en béton. Le flux de camions étant très soutenu, et ce, dès 5 heures du matin, l'état de la chaussée génère des vibrations importantes et réveille bien souvent les habitants qui vivent à proximité. Aussi, j’ai souhaité interpeller le Gouvernement wallon afin que la réfection indispensable de cette route puisse être envisagée par la Région, à l'image des autres axes de pénétration dans Mons, récemment rénovés.

 

Monsieur le Ministre m’annonçait l’an dernier qu’une programmation des travaux de réhabilitation en profondeur de la section, pourrait être envisagée, en fonction des priorités et des moyens budgétaires disponibles.

 

La réhabilitation de la N539 route d’Obourg à Mons, estimée à plus de 3 millions euros, n’a cependant pas été retenu au Plan Infrastructures 2016-2019 par le Ministre Prévot, ce que je déplore.

 

La majorité montoise a donc souhaité intervenir en soumettant une motion faisant état de la question, de nouveau au Ministre Prévot.

 

Je vous tiendrai évidemment informés des suites réservées à nos demandes répétées par le Gouvernement wallon.

Copyright © 2017

Nicolas Martin

Tous droits réservés

Powered by Oz Tlr.

Photographe

et infographiste

Suivez-moi sur :

065/40.59.62 - Contactez-moi :

Article suivant :

Les chiffres du suicide en Wallonie Selon une étude de Solidaris et du centre de prévention « Un Pass dans l’impasse », le taux de décès par suicide en Wallonie s’élève à 20,48... Lire l'article

Nicolas MARTIN